Aller au contenu principal

Découvrir la commune

Origine du nom de la commune

L’église et le village tiennent leurs noms de Caprais, jeune romain, martyrisé pendant les persécutions de Dioclétien. Il s'est réfugié dans une grotte de l’ermitage à Agen. Devant le courage de la petite Sainte Foy qui subit le martyre à douze ans, il décida de se présenter au gouverneur romain Dacien, il confessa sa foi et fut décapité.

Situation géographique

La commune de Saint Caprais de Lerm fait partie de l’Agglomération d’Agen. Située dans le terroir dit « du Pays de Serres » qui est compris entre les vallées de la Garonne et du Lot et délimitée à l’est par les coteaux du bas Quercy.

Le village est niché au creux de la vallée de l’Autheronne, autour de sa mairie, son école et son église. 4 anciens hameaux que sont Duc, St André, Malbés, Margasteau complètent le territoire de la commune.

Ruralité

D’une superficie de 1 360 ha, Saint Caprais a su conserver son caractère rural malgré sa proximité avec la ville d’Agen.

L’agriculture n’y est pas expansive du fait du vallonnement de son paysage, ce qui a eu pour effet la conservation des bois et des prairies qui en font son charme.

Au lieu-dit « l’Abeille », un lac collinaire de 500 000 m3 sur le ruisseau la Brichette permet l’irrigation des terres agricoles et la réalimentation des Séounes.

Randonnées

Saint Caprais a été précurseur  dans l’ouverture de ses chemins aux randonneurs  à l’initiative de son club omnisports. Ses différents parcours sont régulièrement fréquentés par les amoureux de la nature. Deux circuits font partie des chemins de petites randonnées de l’Agenais et attirent les associations de promeneurs  que se soit à pied, en vélo ou à cheval. Les véhicules motorisés sont tolérés sous condition d’un accord avec la mairie.

Patrimoine

La commune possède une église romane dont le cœur du XIIe est inscrit  à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques du 7 janvier 1926. Il est surmonté d’une coupole sur pendentifs qui repose sur  quatre chapiteaux représentant : la décapitation de Saint Caprais, patron de la commune ; des colombes buvant dans un même calice ;  des entrelacs qui se croisent harmonieusement et le dernier représente deux scènes,  l’annonciation et la présentation.  La nef a été reconstruite partir du XIVe. Elle se compose de croisées d’ogives gothiques de différentes conceptions. Dans la deuxième travée s’ouvre, au midi, une porte romane de belle facture avec des assises soutenues par 6 modillons représentant des têtes d’animaux et des dessins géométriques. La nef est complétée de 3 chapelles.

Les anciennes églises de Malbés et Saint André ont complètement disparues.

Seuls demeurent le site et les murs de l’église de Margasteau, qui a été cédé à un particulier qui a le projet de la restaurer.

A proximité de celle-ci, une ancienne ferme a été transformée en un petit château.

De nombreuses fermes traditionnelles et des pigeonniers de différentes factures sont disséminées sur la commune.

Il existe deux anciens moulins à vent sans aile, qui ont été restaurés, dont un, situé sur les chemins de randonnée, au lieu-dit « le baladé », est devenu l’emblème du village. A proximité  de celui-ci, un ancien fournil à deux fours a été mis en valeur  par un particulier.

Le village est doté d’une salle des fêtes fonctionnelle, de deux salles associatives dont une, équipée d’une chambre froide, est mise à disposition des chasseurs.

Culture

La bibliothèque municipale nommée du nom d’auteur d’un écrivain né sur la commune, « Serge MONTIGNY », est ouverte à la fois sur l’école et sur la rue. Elle présente un large choix de livres et est en relation avec la bibliothèque départementale. L’équipe de bénévoles réalise des expositions à thème et propose régulièrement des concerts en l’église ou à la salle des fêtes pour des spectacles, soirées contées, jeux de découverte pour enfants et autres manifestations.

Informations complèmentaires

Nom des habitants / habitantes : Saint Capraisiens / Saint Capraisiennes

Nombre d'habitants: 672 habitants (janvier 2018)

Superficie de la commune: 1360ha

Projet en cours

Dans le cadre d’une réflexion dénommée « Cœur de village », la municipalité a prévu la requalification de l’entrée du village autour d’une place centrée sur l’école, la salle des fêtes, la mairie et d’un bâtiment à créer. L’ensemble ouvert sur une aire de jeu intergénérationnelle qui occupe la zone classée inondable.

Cet aménagement a été bâti à partir d’une nouvelle voie, épine dorsale du projet, qui dessert ce nouveau centre de vie et un lotissement de 15 lots. Sa jonction avec la route d’Agen marque l’entrée du bourg avec un giratoire qui permet de sécuriser la partie agglomérée du village et favorise le ralentissement des véhicules.

Projet à venir

Des jardins familiaux seront réalisés entre le ruisseau et le lotissement et permettront aux particuliers qui n’ont actuellement pas d’espace privatif de pouvoir jardiner et profiter de la nature.

Un bâtiment commercial et de services est à l’étude pour compléter le projet « cœur de village » et dynamiser la vie du village.